Le chinois est la langue la plus parlée dans le monde avec plus de 1,2 milliard de locuteurs et l’une des six langues officielles de par l’ONU. Bien qu’il soit impossible ici de discuter de toutes les particularités de la langue chinoise, nous aimerions partager avec vous quelques idées du point de vue de la traduction.

other_languages

Le mandarin comparé au cantonais

Les deux principales variantes du chinois sont aujourd’hui le mandarin et le Yue (aussi appelé Cantonais). De manière générale, le mandarin, aussi appelé « chinois standard », est largement reconnu comme la langue de facto en Chine continentale et à Taïwan. Il est également utilisé et enseigné dans les écoles primaires et/ou secondaires de Singapour, de Malaisie et d’Indonésie. Par ailleurs, la majorité des locuteurs cantonais habitent à Hong Kong, Macao et dans la province de Guangdong en Chine. Parmi d’autres dialectes chinois, on retrouve le Hakka, le Min Nan, le Wu et le Xiang pour n’en nommer que quelques-uns.

languages/languages.section03-img-alt

Le Chinois simplifié comparé au chinois traditionnel

Aujourd’hui, la langue chinoise est essentiellement écrite en deux styles : les caractères simplifiés (Chinois moderne) et les caractères traditionnels (Chinois classique). Mais attention, ces termes sont plus déroutants que nous ne l’imaginons. La langue écrite chinoise a été normalisée et son orthographe simplifiée (moins de traits et une structure allégée) entre 1950 et 1960 dans le cadre d’un programme politique du Parti communiste afin d’augmenter l’alphabétisation de la population chinoise. Mais aujourd’hui, la différence entre le chinois « simplifié » et le chinois « traditionnel » est davantage marquée sur le plan géographique. La majorité des utilisateurs du chinois simplifié demeurent en Chine continentale et à Singapour alors que ceux qui écrivent le chinois traditionnel sont principalement des natifs de Hong Kong, Macao et Taïwan ou des immigrants de ces régions.

languages/languages.section04-img-alt

Différences culturelles et enjeux de localisation

Imaginons un peu que vous voulez localiser pour le marché de la Chine continentale un jeu vidéo avec un personnage de dragon terrifiant représentant « le patron tout droit sorti de l’enfer ». Traduire simplement « dragon » par son équivalent littéral « 龙 » pourrait interférer à la longue avec l’expérience immersive des utilisateurs potentiels, car le dragon est l’incarnation du pouvoir et de la prospérité dans la culture chinoise. Un autre bel exemple réside dans une perception différente des couleurs. Des expressions communes telles que « voir rouge » pour parler d’une personne en colère ou de « liste rouge » pour une liste de gens qui refusent de publier leur numéro de téléphone peuvent sembler presque contraire au sens commun pour un auditoire chinois, simplement parce que cette couleur particulière est toujours associée à quelque chose d’énergique, de prometteur et de dynamique.



Vous vous demandez peut-être — Comment savoir de quelle variante et/ou d’écriture j’aurai besoin pour ma traduction? Et comment puis-je m’assurer que ma traduction rejoindra mon public cible sans causer de malentendus culturels? Chez ON TARGET, notre équipe de linguistes professionnels chinois répondra à ces préoccupations et vous permettra de rejoindre votre auditoire efficacement grâce à sa véritable compréhension des nuances entre les différentes formes de la langue chinoise ainsi que son expertise linguistique et culturelle.

Source: The Chinese Character—no simple matter Languages of the World- Summary by language size